Appliquer un crépi de façade

Conseils pratiques pour réaliser soi-même son crépi de façade.

Appliquer un crépi de façade

Réaliser soi-même la façade de sa maison, c’est excitant ! Et pas si compliqué quand on sait par où commencer. Préparation du support, choix des outils, réalisation du crépi : tout pour crépir une façade, étape par étape.

Avant de prendre le rouleau…

Evidemment, la première question à se poser avant de crépir une façade est de savoir si les règles d’urbanisme vous y autorisent. Renseignez-vous auprès de votre mairie et, le cas échéant, déposez-y une déclaration de travaux. La couleur du crépi ainsi que les techniques et les matériaux à employer peuvent en effet vous être imposés.

Muni de ces précieuses informations, vous allez pouvoir préparer votre façade. Mais pas avant de vous être équipé ! Ne faites pas l’impasse sur les gants, lunettes voire combinaison de protection, ni sur le bâchage du pourtour de la maison (platebandes, etc.), vous risqueriez de le regretter en cas de maladresse.

Pour une finition impeccable, vous devrez protéger avec du ruban adhésif de masquage les encadrements de portes et de fenêtres ainsi que les volets, les appliques extérieures et tout autre élément fixé au mur. Enfin, il faudra vous munir d’une échelle ou d’un échafaudage, dont la stabilité est primordiale : le sol doit donc être d’aplomb.

Préparer la surface et appliquer le crépi

Pour nettoyer facilement et rapidement votre façade, il est conseillé d’utiliser un nettoyeur haute pression à froid, réglé entre 40 et 60 bars. Au-delà, vous risqueriez d’abîmer le support.

Ensuite, il est recommandé de pulvériser un traitement anti-mousse, lequel nécessite d’attendre deux à trois semaines pour le laisser agir avant de peindre.

Si votre mur présente des fissures, vous devrez les reboucher : après les avoir agrandies en longueur, passez une sous-couche de peinture pour façade, comme sur le reste des murs, et rebouchez ensuite avec deux couches de mastic avant de lisser.

Enfin, il est temps d’appliquer votre crépi. Commencez par dégager les coins et les angles au pinceau.

Puis, au rouleau, vous réaliserez des bandes parallèles, de haut en bas, d’environ 2 mm d’épaisseur. Ensuite, utilisez le rouleau spécial crépi (nid d’abeille, gros grain, grain fin…) pour la finition “en picots”, de bas en haut.

Une autre technique consiste à étaler une couche de crépi, toujours de 2 mm, mais en carré d’à peu près 1m50. La finition se fait cette fois-ci à la taloche en effectuant des mouvements circulaires pour “dessiner” le motif souhaité. Attention : vous avez environ 30 minutes pour travailler votre crépi avant qu’il ne sèche.

Photo : Fotolia