Lavabo, lave-mains, vasque : quelles différences ?

Les différents modèles et leur utilité.

Lavabo, lave-mains, vasque : quelles différences ?

Devant l’offre grandissante, difficile de s’y retrouver. Le lavabo, hier encore seul maître dans la salle de bain, se voit désormais concurrencer par la vasque, nouvelle star de la déco. Et le lave-mains dans tout ça ? Petit récapitulatif pour comprendre les différences entre ces trois types d’installations.

Le lavabo : du plus basique au plus sophistiqué

Lavabo est le terme générique pour désigner un « dispositif de toilette fixe, à hauteur de table, avec cuvette, robinets d’eau courante et système de vidange », selon le Robert. En déco, un lavabo fait généralement référence au lavabo simple, par opposition au lavabo-double (de 90 à 130 cm de longueur), au lave-mains et à la vasque.

Il se décline en de nombreux modèles, très variés. Les lavabos colonnes, dits “totems”, sont d’un seul tenant, avec la cuve intégrée à la colonne, tandis que sur pied, le lavabo est muni d’un cache pour dissimuler la plomberie. Mais le lavabo peut également être suspendu, fixé directement dans le mur et donc sans pied, ou encore encastré dans un meuble.

D’ordinaire ovale, il peut désormais prendre plusieurs formes, notamment rectangulaire, et se décline en différents matériaux (céramique, inox, pierre, verre…).

Le lave-mains : mini lavabo

Comme son nom l’indique, à l’origine, le lave-mains était conçu pour être dans les toilettes afin de pouvoir s’y laver les mains sans avoir besoin de passer par la salle de bain.

Ainsi, c’est la taille du lave-mains qui est sa principale caractéristique : il s’agit ni plus ni moins que d’un lavabo petit format.

Le lave-mains droit, classique, fait généralement moins de 35 cm en longueur et 25 cm en profondeur. Dédié aux petits espaces, le lave-mains existe également en angle pour gagner encore plus de place, mais également en bol, c’est-à-dire à poser sur une tablette.

Vous pouvez également opter pour un lave-mains doté d’une plage sur l’un des côtés, permettant d’y poser quelques accessoires comme le savon, et muni d’un porte-serviette en dessous.

La vasque : le lavabo moderne

La principale différence entre un lavabo classique et une vasque est le mode de fixation. Tandis qu’un lavabo peut se fixer au mur, une vasque doit être posée ou encastrée sur un support. De même, la robinetterie sera la plupart du temps fixée au plan de vasque et non à la vasque elle-même, contrairement au lavabo.

Arrivée en force dans la salle de bain, la vasque est généralement un choix esthétique plus que pratique. Elle offre en effet un immense choix de matériaux (céramique, résine, marbre, granit, béton, verre, bois…) et de belles formes, de l’ovale classique au carré en passant par le rectangle saillant ou à angles arrondis.

De plus, elle permet de multiples mariages de matériaux et de couleurs avec le plan de vasque et la robinetterie. Les vasques à poser sont les plus originales côté déco puisqu’une vasque encastrée ressemblera davantage à un lavabo classique.