Monter soi-même sa cuisine aménagée Publier une contribution … et gagnez un chèque de 10€

Ajouté le 01-04-2010 par : rchampagne dans la catégorie "Cuisine, Cuisine"

Monter soi-même sa cuisine aménagée
  • étape 1 :

    Comme souvent en location, la cuisine installée est rudimentaire. Dans cet appartement, j’ai supprimé le bac évier existant. Avant de démarrer l’installation, bien s’assurer du nombre suffisant de prises et d’arrivées électriques pour alimenter les fours et autres prises murales. L’assemblage des caissons est un simple jeu de montage : une ou deux journées de patience et le tour est joué ! On laissera les portes soigneusement protégées dans leur emballage d’origine tant que l’ensemble des caissons, crédences et plan de travail n’est pas installé.
  • étape 2 :

    Pour installer facilement les caissons hauts, il suffit de tracer une ligne de niveau à l’endroit où on fixera les attaches. Le repère étant tracé sur toute la longueur, on gagne ensuite du temps, tout en étant assuré que l’ensemble soit parfaitement aligné. Pour la fixation des meubles, j’ai utilisé de la cheville métallique à expansion.Pour les meubles bas, j’ai fixé un tasseau au niveau du plan de travail : il permet de conserver l’écartement voulu entre les meubles et le mur et constitue un excellent repère pour aligner les meubles.Lorsque les meubles sont fixés et que les niveaux sont vérifiés, on les assemble entre eux par vis de 30 ou 35mm, en les ayant préalablement serrés à l’aide de serre-joints.
  • étape 3 :

    Les caissons assemblés, il reste alors à découper (à la scie circulaire) et positionner le plan de travail, puis fixer les portes (les systèmes de charnières se « clipsent » très simplement) sur lequelles ont aura vissé les poignées.
  • étape 4 :

    Comme souvent en location, la cuisine installée est rudimentaire. Dans cet appartement, j’ai supprimé le bac évier existant. Avant de démarrer l’installation, bien s’assurer du nombre suffisant de prises et d’arrivées électriques pour alimenter les fours et autres prises murales. L’assemblage des caissons est un simple jeu de montage : une ou deux journées de patience et le tour est joué ! On laissera les portes soigneusement protégées dans leur emballage d’origine tant que l’ensemble des caissons, crédences et plan de travail n’est pas installé.
  • étape 5 :

    Pour installer facilement les caissons hauts, il suffit de tracer une ligne de niveau à l’endroit où on fixera les attaches. Le repère étant tracé sur toute la longueur, on gagne ensuite du temps, tout en étant assuré que l’ensemble soit parfaitement aligné. Pour la fixation des meubles, j’ai utilisé de la cheville métallique à expansion.Pour les meubles bas, j’ai fixé un tasseau au niveau du plan de travail : il permet de conserver l’écartement voulu entre les meubles et le mur et constitue un excellent repère pour aligner les meubles.Lorsque les meubles sont fixés et que les niveaux sont vérifiés, on les assemble entre eux par vis de 30 ou 35mm, en les ayant préalablement serrés à l’aide de serre-joints.
  • étape 6 :

    Les caissons assemblés, il reste alors à découper (à la scie circulaire) et positionner le plan de travail, puis fixer les portes (les systèmes de charnières se « clipsent » très simplement) sur lequelles ont aura vissé les poignées.
Notez cette contribution :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
3.2 / 5 | 151 votes